Revenir en Haut
inti Identité des Nations et Traditions Indigènes

< Accueil

Peuples
Indigènes

 

civilisation du maïs

feuille de coca

wayruro

 

Voir la vidéo
"Florcita del Parque" (Cefrec - Caib - Clacpi)

Soutenir le Ciné & Vidéo indigène ...


... pour assurer et accompagner la libération des peuples

LES INDIGENES FILMENT LEURS PROPRES PEUPLES ...

En Amérique Latine, depuis la fin des années 80, se développent des expériences importantes de formation et de transfert de moyens audiovisuels, qui sont marquées par l’émergence et la présence progressive d'organisations et de collectifs indigènes qui utilisent les techniques de communication audiovisuelle. Dans des pays comme le Mexique, la Bolivie, l'Équateur et le Brésil et plus récemment au Venezuela et en Colombie, au Chili ou au Guatemala, les initiatives lancées par des communautés et les organisations indigènes pour la construction de leurs propres systèmes et formes de communication audiovisuelle sont notoires.

L'actuelle situation de croissance et d'affirmation du mouvement indigène sur tout le continent et le développement accéléré des télécommunications et de la technologie rend chaque jour plus urgent pour les peuples indigènes le maniement et l'accès direct à des systèmes de communication autonomes, jusqu’aux moyens massifs tels que la télévision car il devient bien sûr nécessaire d'unir des efforts autour des buts communs. De la même manière, une structure d'échange solidaire est une nécessité basique pour soutenir les réseaux existants et les consolider.

QU'EST-CE QUE LE CINÉMA ET VIDÉO INDIGÈNE

Les organisations et les personnes qui composent la C.L.A.C.P.I. (Coordination Latino-Américaine du Cinéma et de la Communication des Peuples Indigènes) définissent le cinéma et/ou vidéo indigène comme l’ensemble des travaux, ainsi que des réalisateurs et réalisatrices, pour autant qu’ils assument l’engagement ferme de donner une voix et une vision digne à la connaissance, à la culture, aux projets, aux revendications, aux réussites et aux luttes des peuples indigènes.

Il est bien sûr implicite ici que ce type de cinéma et de vidéo requiert beaucoup de sensibilité et l'active participation des différents acteurs qui apparaissent à l'écran.
Autrement dit, le cinéma & vidéo indigène essaie d'utiliser cet instrument puissant pour stimuler l’expression propre et appuyer le véritable développement des peuples indigènes.

Qu’est-ce que la CLACPI ?

La CLACPI est une coordination… Elle coordonne, appuie et stimule le développement du ciné & vidéo indigène dans toute l’Amérique Latine. Actuellement, elle intègre ainsi des personnes et des organisations du Mexique, du Pérou, de Bolivie, de Colombie, du Brésil, du Chili, d'Équateur, du Guatemala, du Venezuela et de Cuba. Il existe d'autres organisations dans d’autres pays, qui effectue un travail très proche de celui du CLACPI. Depuis sa création en 1985, la CLACPI a réalisé de multiples activités de collaboration, d'échanges et d'appui dans les domaines de la formation, de la production et de la diffusion du cinéma et vidéo indigène.

Les buts principaux de la CLACPI :

  • Le Conseil Latinoaméricain de Cinéma et de Communication des Peuples Indigènes (CLACPI), a pour vocation de stimuler et promouvoir par les moyens les plus divers la large diffusion des problématiques et de la réalité indigène du continent,
  • Contribuer à consolider la capacité d'expression de communautés d'origine ethnique diverses, dans leur propre langue, en préservant leurs traditions et coutumes, comme des espaces de revalorisation, de réaffirmation culturelle et de revendication ethno-politique,
  • Rendre possible un accès plus démocratique à la formation et à l'utilisation des moyens et technologies audio-visuels, notamment au cinéma & vidéo pour les peuples indigènes et les nations originaires,
  • Promouvoir la production de films et vidéos qui apportent une meilleure connaissance de la réalité des peuples indigènes d'Amérique latine dans leurs différentes facettes et manifestations (culturelle, historique, sociale, politique, anthropologique), spécialement aux projets qui sont produits par les Communautés elles-mêmes,
  • Agir pour l'utilisation éthique des moyens audio-visuels par rapport aux communautés indigènes et originaires,
  • Combattre l'aliénation culturelle, en réalisant une vaste diffusion de l'analyse critique des messages audio-visuels parmi les peuples indigènes, en mettant en perspective leur cosmovisions propres et leurs valeurs,
  • A travers la diffusion de la problématique et de la réalité indigène continentale, sensibiliser diverses couches de la société sur les droits et les aspirations des peuples indigènes et des nations originaires, afin de garantir des conditions plus justes d'interaction culturelle,
  • Consolider les réseaux ou les circuits de diffusion indigènes et paysans, ou proches de ces secteurs, au moyen d'accords et de conventions de distribution,
  • Etablir et/ou approfondir des relations avec différentes institutions à travers le continent et le monde entier, afin de mettre en relation les expériences éparses, favorisant ainsi des mécanismes de travail coordonné.


Structure et organisation:

La CLACPI dispose de représentations dans divers pays (organisations membres). Le coordonnateur général actuel de la CLACPI est Alberto Muenala.

... Et il a été décidé de la création d'un comité coordonnateur qui inclut le coordonnateur général.

Le comité coordonnateur est composé par :

  • Un coordonnateur général : Alberto Muenala de la Corporation Rupai, dont le siège est à Quito, en Équateur,
  • Une commission de Formation : Iván Sanjinés du Centre de Formation et de Réalisation Cinématographique de Bolivie,
  • Une commission de Diffusion : Promedios de Communication Communautaire,
  • Une commission de Production : Ojo de Agua Comunicación,

Le IX Festival International de Cinéma et Vidéo des Peuples Indigènes sera organisé en Bolivie, du 11 au 20 septembre 2008.

 

CONVOCATORIA FESTIVAL 2008

 

This will be shown to users with no Flash or Javascript.>

 
Vous ne possédez pas la bonne version du player Flash pour lire cette animation, mais vous pouvez facilement télécharger la bonne version à l'adresse suivante : Cliquez Ici
 
Communiqué Festival 2008
 
ivan sanjines

Projection-débat à Toulouse avec des représentants de la C.L.A.C.P.I., venus présenter le Ciné & Vidéo indigène

josé reynes
 
soirée inti clacpi
 
ojo de agua
Juan Jose Garcia, réalisateur, indigène zapotèque
 
sonia chiri
Sonia Chiri, réalisatrice indigène de Bolivie
 
ivan sanjines
Ivan Sanjines, presente le "Prix Anaconda"
 
cine et video indigène
 
assemblée constituante